Les jeunes de Lanester en 1965

1 Star j'aime (9)

Les jeunes de Lanester en 1965

« Les jeunes de la banlieue industrielle de Lanester (sic !) ont créé un lieu de rencontre, le Club des jeunes. Durant leur temps libre, ils s’y retrouvent et participent à des ateliers de théâtre, de cinéma, à des groupes de musiques ».

Magazine de 1965 de l’ORTF, source ina

8 Réponses to “Les jeunes de Lanester en 1965”

  1. tiphaine :

    Magnifique ! Comment s’appellent ces jeunes stars et que sont-elles devenues ?

  2. Géraldine :

    Génialissime !

  3. Jean-Claude Biguine (coiffeur) :

    Trop de la balle ce doc !
    Surtout avec Poolevorde qui fait les interviews ! On sent déjà bien son style !

    Je love ça !

  4. Jean Claude :

    Je suis au bord des larmes, parce que je suis le petit Guitariste à la Guitare électrique argentée, qui accompagne Mick Logan et Nicky !!!
    Parti de Lanester vers la Provence en 1967, après divers groupes et formations de Bals, je suis revenu à Lanester depuis 2006…et retrouve avec émotion certains de mes copains !!!
    Quelle belle époque, saine, où on s’amusait de rien !!!
    Merci à mon P’tit bassiste retrouvé pour m’avoir permit de trouver ce précieux document que je n’avais jamais vu, je n’ai qu’une photo, avec le présentateur: Fernand Le Réec !

  5. Jean Claude :

    Bonjour,
    Tant que j’y suis, je suis à la recherche de photo de mon dernier Orchestre de Bal: « Charlie-Bennet », avec qui nous sillonnions la Bretagne !
    Merci à celui ou celle qui me fera revivre ces bons souvenirs !

  6. Marie-Hélène Boisier :

    Je viens de visionner un reportage d’une excellente qualité relayé par Parick Clémence. Ce qui m’a frappée c’est tout d’abord la longueur de ce reportage, près d’un quart d’heure et la qualité journalistique dans toutes les étapes de sa construction. On apprend comment ce club de jeunes a été créé dans les années 60 et… dans quel environnement. On découvre les activités proposées, ce que pensent les jeunes et leurs parents. On écoute la parole des jeunes sans les couper. On apprend beaucoup de l’environnement de ce club. Quand on sait que la plupart de ces clubs de jeunes ont ouvert à la culture artistique de qualité, à la diversité et qu’ils ont surtout apporté de grandes valeurs d’humanité et de fraternité on ne peut que ce réjouir de ce reportage. Le même reportage aujourd’hui ne dépasserait pas les 2/3 minutes hélas en fin de journal télévisé avec seulement quelques images clichés et peu de parole accordée aux jeunes. Bravo de recueillir une belle mémoire qui fait chaud au coeur.

  7. ALain Jeannès :

    Génial et merci à Gilles (les Aventuriers) de m’avoir fait connaître ce site ! J’ai participé à quelques « Tremplins » en compagnie de certains d’artistes présents dans ce reportage et c’est super de revoir ça. j’aimerais retrouver d’autres docs !.. si vous en avez ?

  8. Monique :

    merci de m’avoir replongée au coeur de mon enfance, 11 ans à l’époque, je me souviens être allée au foyer avec mon frère à 2 reprises. Merci de nous avoir montré la ville de battants que nous étions à cette époque et pour quelques années encore, les baraques, la véracité des gens, la ferveur des jeunes. Tout a été cassé hélas, tout à été détruit. Il ne reste plus qu’une cité sans âme, ville dortoir, méconnaissable, juste de magnifiques souvenirs pour les soixantenaires comme moi.

laissez un commentaire


6 × 7 =